jump to navigation

Le Tibet révolté : vers Népémakö, la terre promise des Tibétains / Jacques Bacot 30/04/2008

Posted by Rincevent in Le Tibet, Mes lectures.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Waou, j’ai réalisé un exploit ! J’ai lu un livre ! Sérieux ! Ça s’appelait Le Tibet révolté : vers Népémakö, la terre promise des Tibétains, écrit par Jacques Bacot.



Oui, c’était encore un lire sur le Tibet, je sais, mais je suis un no-life, alors il faut bien que je compense.
Donc je suis tombé sur ce récit de voyage assez agréable. Jacques Bacot est un des premiers tibétologues du XXe siècle. Le voyage en question se déroule en 1909-1910 dans un contexte particulier :
1904 : les Britanniques lancent l’expédition Yonghusband afin de forcer l’établissement de relations diplomatiques avec le Tibet. Les Tibétains découvrent, à leurs dépens, l’armement européen. Ils appellent la Chine à l’aide mais celle-ci ne bouge pas (de toute façon elle en a pas les moyens). Le Dalaï-lama prend la fuite, traversant la Mongolie et la Chine avant d’arriver à Pékin où il prend des contacts avec les diplomates européens, et célèbre les funérailles de l’impératrice douairière Cixi (que nous appellerons affectueusement Vieille Truie) et de l’empereur Guangxu (alias Toto Fantoche).
1910 : mécontents des contacts entre le Tibet et les Britanniques (qui finalement s’entendent assez bien), les Chinois envahissent le Tibet, obligeant le Dalaï-lama a se tirer encore une fois, mais en Inde cette fois-ci. Il est reçu en grande pompe par le vice-roi des Indes et essaie d’obtenir une promesse de reconnaissance en cas d’indépendance, en vain.
1911 : révolution chinoise, les Tibétains se soulèvent et massacrent ou les expulsent les Chinois qui ne demandent pas leur reste, n’ayant pas perçu leur solde depuis perpète.

On en est là quand le français essaie de passer au Tibet, son objectif étant d’atteindre le Powo / Poyül (petit royaume farouchement indépendant) dans la boucle du Brahmapoutre, où est censé se trouver un pays caché pouvant abriter les fidèles boudhistes en difficulté. Il est alors en Chine ou les mandarins font leur possible pour le bloquer de leur coté. Le zozo réussit néanmoins à leur fausser compagnie avec des suivants tibétains, ainsi que son escorte chinoise ! Celle-ci est mise devant le fait accompli, ne pouvant rebrousser chemin sans risquer la décapitation pour avoir laisser leur « protégé » se faire la malle. L’explorateur zig-zague donc dans les marches tibétaines ravagées jusqu’il y a peu par les troupes chinoises de Zhao Erfeng, alias le boucher de lamas. La chose n’est pas facile car les Tibétains lèvent des troupes et voient les Occidentaux d’un mauvais œil (les missionnaires européens ayant activement poussé les Chinois contre les barbares païens). Finalement, la petite équipe se fait intercepter et « gentiment » raccompagner à la frontière, les locaux l’ayant mauvaise d’avoir laissé des étrangers rentrer dans le pays comme ça.

Le bouquin est agréable, on a une bonne description de l’état des lieux à l’époque et des relations qui existaient entre la Chine et le Tibet. L’auteur apprécie très nettement les habitants, même si ceux-ci ne le lui rendent pas forcément. Toutefois, il y a des moments où l’Européen sûr de lui ressort, surtout quand il parle des soldats chinois qu’il a embarqué malgré eux. La plupart du temps il les méprise ouvertement et ne rate pas une occasion de leur faire des crasses. C’est tout juste s’il ne les livre pas au camp ennemi juste pour avoir la paix ou des vivres, tout en râlant sur leur lenteur et leur manque de bonne volonté…

Advertisements

Commentaires»

1. Laféeféline - 01/05/2008

As-tu lu les bouquins de Alexandra David-Néel ? C’est une orientaliste qui a beaucoup voyagé en Asie, et elle est la première européenne à être entrée à Lhassa. Je suis sur le premier tome de sa correspondance en ce moment.

2. Rincevent - 01/05/2008

Non, mais si ça t’intéresse il y a une interview d’elle assez intéressante sur dailymotion, ici. Affutée, la vieille !


Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :