jump to navigation

Titulature tibétaine (noblesse et rangs) 29/07/2014

Posted by Rincevent in Le Tibet.
Tags: , ,
trackback

Dans la série, il a vraiment rien à faire d’autre mais ça peut quand même servir un jour, je vous propose un petit glossaire de titulature tibétaine. Vous trouverez ci-dessous les titres utilisés au Tibet à l’ère impériale (VIIe-IXe siècles) ou à l’ère moderne (XVIIe-XXe siècles). Il y a aussi la hiérarchie militaire, et quelques noms communs qui apparaissent dans la littérature historique et qui, parfois, suscitent la confusion pour le lecteur. J’ai remarqué en faisant cette liste que les Tibétains aimaient les acronymes autant que nous, un certain nombre de termes étant eux-même des contractions de plusieurs mots. Un peu comme si nos présidents de communauté de commune finissaient par devenir précom, ou les préfets maritimes des prémar (… zut, ça existe en vrai). Enfin bref c’était rigolo à faire, donc voilà. Pour chaque entrée j’ai donné entre parenthèses l’orthographe tibétaine et la translittération wylie.

Le cas échéant, je modifierais ce billet pour rajouter des titres qui m’auraient échappé.

Hiérarchie impériale
Hiérarchie du Ganden Phodrang
Hiérarchie militaire
Catégories de noblesse
Autres termes


Hiérarchie impériale


Tsenpo (བཙན་པོ་, btsan po) : empereur ou « puissant » ; également appelé Pugyel, soit roi des morts (སྤུ་རྒྱལ་, spu rgyal) ou roi de Pu (སྤུར་རྒྱལ་, spur rgyal) ; Lhase ou fils des dieux (ལྷ་སྲས་, lha sras)
Tsenpo chung (གཅུང་, gcung) / chen (གཅེན་, gcen) : empereur cadet / ainé, titre utilisé pour les souverains du Nanzhao et du Népal
Gyeltren (རྒྱལ་ཕྲན་, rgyal phran) : princes vassaux (Tuyuhun, Kongpo, Myang)
Lönchen (བློན་ཆེན་, blon chen) : grands ministres
Nanglön (ནང་བློན་, nang blon) : ministres internes (position au sein du palais)
Chilön (ཕྱི་བློན་, phyi blon) : ministres externes (position au sein du palais)
Tongpön (སྟོང་དཔོན་, stong dpon) : chiliarque en charge d’un district d’un millier (stong sde)
Magpön (དམག་དཔོན་, dmag dpon) : officier
Dapön (ཟླ་དཔོན་, zla dpon) : « chef-partenaire », sous-commandant (attention : l’orthographe n’est pas la même que le dapön cité plus bas)
Longam Tazi (ལོ་ངམ་རྟ་རྫི་, lo ngam rta rdzi) : chef des écuries impériales

Delön (བདེ་བློན, bde blon) : ministre de la pacification, gouverneur colonial en charge des territoires conquis
Gunglön (གུང་བློན་, gung blon) : duc-ministre, ministre des affaires intérieures
Gyelpö semo (རྒྱལ་པོའི་སྲས་མོ་, rgyal po’i sras mo) : princesse (littéralement « fille de roi »)
Khabso (ཁབ་སོ, khab so) : officier de collecte des taxes et tributs
Kongcho (ཀོང་ཅོ་, kong co) ou Kongjo (ཀོང་ཇོ, kong jo) : princesse, du chinois gōngzhǔ (公主) ; plus spécifiquement utilisé pour Wengcheng (文成), fille de l’empereur chinois Taizong ayant épousé Songtsen Gampo, et Jincheng (金成), fille de l’empereur Zhongzong ayant épousé Tride Tsugtsen / Me Agtsom
Lönpo (བློན་པོ་, blon po) : ministre
Ngadag (མངའ་བདག་, mnga’ bdag) : souverain
Todog (ཏོ་དོག་, to dog) : gouverneur de plusieurs préfectures, inspiré du titre chinois dudu (capitaine ou commandant, 都督). Plusieurs grades existent.
Tseje (རྩེ་རྗེ་, rtse rje) ; préfet
Tselpadag (འཚལ་པ་དག་ , ‘tshal pa dag) : officier enquêteur
Tsünpo (བཙུན་པོ་, btsun po) : noble
Zhanglön (ཞང་བློན་, zhang blon) : « ministre de la lignée maternelle » ou « oncle ministre », un ministre apparenté à une épouse au Tsenpo ayant fourni un héritier

Quelques titres utilisés soi par des vassaux, soit par de petits seigneurs aux périodes postérieures :
Chögyel (ཆོས་རྒྱལ་, chos rgyal) : roi religieux, défenseur de la foi
Depa (སྡེ་པ་, sde pa) : gouverneur / chef de communauté, titre également porté par des seigneurs du Kham
Gongma (གོང་མ་, gong ma) : supérieur ou altesse, titre porté par les dirigeants Phagmodru et Rinpung ; parfois utilisé pour l’empereur de Chine
Gowa (མགོ་བ་, mgo ba) : chef, pas toujours reconnu par les autorités chinoises
Gyelpo (རྒྱལ་པོ་, rgyal po) : roi
Gyelse (རྒྱལ་སྲས་, rgyal sras) : prince
Kuzhang (སྐུ་ཞང་, sku zhang) : « oncle maternel », titre des princes de Zhalu
Lhatsün (ལྷ་བཙུན་, lha btsun) : titre porté par le fondateur du pouvoir Phagmodru en remplacement du titre chinois de Tai Situ
Nangso (ནང་སོ་, nang so) : « espion intérieur », officier de surveillance des frontières, titre utilisé en Amdo ou par le pouvoir Sakya
Pönchen (དཔོན་ཆེན་, dpon chen) : « grand chef », titre de l’administrateur en chef du pouvoir Sakya
Pönpo (དཔོན་པོ་, dpon po) : chef
Tai Situ (ཏའི་སི་ཏུ་, ta’i si tu) : « grand ministre des masses », du chinois da situ (大司徒), titre utilisé par le fondateur du pouvoir Phagmodru puis une lignée d’incarnation Kagyupa
Tripön (ཁྲི་དཔོན་, khri dpon) : myriarque, administrateurs du pouvoir Sakya


Hiérarchie du Ganden Phodrang (དགའ་ལྡན་ཕོ་བྲང་, dga’ ldan pho brang)


Elle est basée sur la hiérarchie nobiliaire chinoise introduite en 1792, mais n’utilise que cinq des neufs rangs originaux. Les Dalaï-lamas (ཏཱ་ལའི་བླ་མ, ta la’i bla ma) et Panchen-lamas (པན་ཆེན་བླ་མ, pan chen bla ma) étaient extérieurs et au-dessus de ces rangs.
Les Dalaï-lamas étaient aussi surnommés Kündün (སྐུ་མདུན་, sku mdun), la présence ; Yeshe Norbu (ཡེ་ཤེས་ནོར་བུ་, ye shes nor bu), le joyau qui exauce les souhaits ; Gyelwa Rinpoche (རྒྱལ་བ་རིན་པོ་ཆེ་, rgyal ba rin po che), le précieux victorieux.

Gung (གུང་, gung) : second plus haut titre de noblesse chinois (gong, 公), duc de second degré, parfois un simple titre de courtoisie

Desi (སྡེ་སྲིད་, sde srid) : régent
Gyeltsab (རྒྱལ་ཚབ་, rgyal tshab) : régent, roi de facto, titre porté par les régents des Dalaï-lamas
Lönchen (བློན་ཆེན་, blon chen) : grand ministre ou premier ministre, position assurée quand un Dalaï-lama est en exil, primant sur le Kashag et les ministres
Sakyong (ས་སྐྱོང་, sa skyong) : « protecteur de la terre », régent au service des Dzoungares
Silön (སྲིད་བློན་, srid blon) : ministre d’État, remplace lönchen dans les années 1920
Sikyong (སྲིད་སྐྱོང༌, srid skyong) : « protecteur de l’État », chef d’État / régent, titre du premier ministre de l’administration en exil
Sitsab (སྲིད་ཚབ་, srid tshab) : ministre d’État en l’absence du Dalaï-lama

3e rang (རིམ་གསུམ་, rim gsum)
Kalön (བཀའ་བློན་, bka’ blon) : ministre du cabinet / gouvernement, abréviation de Ka Gunglön (བཀའ་གུང་བློན་, bka’ gung blon) soit « duc-ministre / ministre en chef ». Synonyme des prédicats Dünnadön (མདུན་ན་འདོན་, mdun na ‘don), soit « chapelain / prêtre » ; Zhape (ཞབས་པད་, zhabs pad), soit « aux pieds de lotus » ; et Sawang (ས་དབང་, sa dbang) ou seigneur.
Chikyab Khenpo (སྤྱི་ཁྱབ་མཁན་པོ་, spyi khyab mkhan po) : abbé-gouverneur général, chef de l’administration religieuse
Dzasag (ཛ་སག, dza sag) : titre d’origine mongole jasagh (ᠵᠠᠰᠠᠭ / засаг, chef de bannière), peut s’additionner au titre de theji
Darhan (དར་ཧན་, dar han) : titre d’origine mongole darhan (ᠳᠠᠷᠬᠠᠨ / дархан, « exempté de travail »), statut accordé à certains princes et lamas qui échappent aux impôts et à la corvée de transport
Ta lama (ཏ་བླ་མ་, ta bla ma) : « grand lama » titre mi-chinois mi-tibétain accordé au Khendrung Chewa (མཁན་དྲུང་ཆེ་བ་, mkhan drung che ba) ou à d’autres dignitaires religieux
Theji (ཐའི་ཇི་, tha’i ji) : titre d’origine mongole taiji (ᠲᠠᠶᠢᠵᠢ / тайж, noble, prince), lui-même issu du titre chinois taizi (fils de l’empereur ou « fils suprême », 太子)
Dargen (དར་རྒན་, dar rgan) : titre d’origine mongole ou ouïghoure, « exempté d’impôts »

4e rang (རིམ་བཞི་, rim bzhi)
Drungyig Chenmo (དྲུང་ཡིག་ཆེན་མོ་, drung yig chen mo) : grands secrétaires à la tête du Yigtsang
Khendrung (མཁན་དྲུང་, mkhan drung) : abréviation de Khenpo Drungyig (མཁན་པོ་དྲུང་ཡིག་, mkhan po drung yig) ou abbé-secrétaire, parfois appelés Khenche (མཁན་ཆེ་, mkhan che) ou grands abbé-secrétaires ; le plus âgé est le Khendrung Chewa (མཁན་དྲུང་ཆེ་བ་, mkhan drung che ba) et porte le titre de Ta lama ; membre du Yigtsang
Phogpön (ཕོགས་དཔོན་, phogs dpon) : maître de poste en charge de la correspondance officielle du gouvernement et du versement de la solde aux soldats
– Commandants des régiments Kadang (Gardes du corps) et Khadang
Tsipön (རྩིས་དཔོན་, rtsis dpon) : dirigeants du Tsikhang, officiers des Finances
Tsechag (རྩེ་ཕྱག་, rtse phyag) : abréviation de Tsetrel Chagdzöpa (རྩེ་འཕྲལ་ཕྱག་མཛོད་པ་, rtse ‘phral phyag mdzod pa) ou trésorier privé du Dalaï-lama, basé au Potala
Lachag (བླ་ཕྱག་, bla phyag) : trésorier du domaine du gouvernement, abréviation de Labrang Chagdzöpa (བླ་བྲང་ཕྱག་མཛོད་པ་, bla brang phyag mdzod pa), basé au Tsuglagkang, collecte les impôts
– Autres 4e rang

Senampa (སྲས་རྣམ་པ་, sras rnam pa) : « fils de… », rang des descendants de la noblesse à l’exception des fils de familles gerpa qui commencent au 7e rang en entrant au service du gouvernement

5e rang (རིམ་ལྔ་, rim lnga)
Mipön (མི་དཔོན་, mi dpon) : préfet, magistrat de Lhassa
Rupön (རུ་དཔོན་, ru dpon)
Sherpang (བཤེར་དཔང་, bsher dpang) : conseillers juridiques du Kashag lorsqu’il sert de cour d’appel
Tö Garpön (སྟོད་སྒར་དཔོན་, stod sgar dpon) : commissaire du Ngari, littéralement chef des campements du haut (sous-entendu Ngari)
Zhölnyer (ཞོལ་གཉེར་, zhol gnyer) : magistrat de Zhöl, abréviation de Zhöl Drönyer (ཞོལ་མགྲོན་གཉེར་, zhol mgron gnyer), en charge des donjons d’États et de la vallée de la Kyichu
– 23 dzongpön

6e rang (རིམ་དྲུག་ , rim drug)
Gyapön (བརྒྱ་དཔོན་, brgya dpon)
Kadrön (བཀའ་མགྲོན་, bka’ mgron) : vice-ministre, abréviation de Kashag Drönyer (བཀའ་ཤག་མགྲོན་གཉེར་, bka’ shag mgron gnyer) ou chambellan du Kashag, relaie les pétitions et transmet leurs réponses
Kadrung chewa (བཀའ་དྲུང་ཆེ་བ་, bka’ drung che ba) : grands-secrétaires du gouvernement, abréviation de Kashag Drungyig (བཀའ་ཤག་དྲུང་ཡིག་, bka’ shag drung yig)
Tsipa (རྩིས་པ་, rtsis pa) : comptables au Tsikhang
– 3 zhidö

7e rang (རིམ་བདུན་བདུན་ , rim bdun)
Dingpön (ལྡིང་དཔོན་, lding dpon)
Kadrung chungwa (བཀའ་དྲུང་ཆུང་བ་, bka’ drung chung ba) : vice-secrétaires du gouvernement, abréviation de Kashag Drungyig (བཀའ་ཤག་དྲུང་ཡིག་, bka’ shag drung yig)
– 27 dzongpön
– la majorité des zhidö


Hiérarchie militaire


Magchi chewa (དམག་སྤྱི་ཆེ་བ་, dmag spyi che ba) : commandant en chef suprême / généralissime, synonyme de Chikhyap Dapön (སྤྱི་ཁྱབ་མདའ་དཔོན་, spyi khyab mda’ dpon) ou commissaire-général, et Makgi Chikhyap (དམག་གི་སྤྱི་ཁྱབ་, dmag gi spyi khyab) ou commissaire-militaire
Dapön (མདའ་དཔོན་, mda’ dpon) : « chef de flèche », général (500 hommes)
Rupön (རུ་དཔོན་, ru dpon) : « chef de corne », colonel / commandant / major (250 hommes, 1 brigade)
Gyapön (བརྒྱ་དཔོན་, brgya dpon) : officier / capitaine (125 hommes, 1 compagnie)
Dingpön (ལྡིང་དཔོན་, lding dpon) : lieutenant (50 hommes, 1 peloton)
Zhengo (ཞལ་ངོ་, zhal ngo) : sous-lieutenant (25 hommes)
Chupön (བཅུ་དཔོན་, bcu dpon) : caporal (10 hommes, 1 escadron)

Mag (དམག་, dmag) : armée
Magde (དམག་སྡེ་, dmag sde) : division militaire
Magar (དམག་སྒར་, dmag sgar) : garnison / régiment
Magpön (དམག་དཔོན་, dmag dpon) : officier
Magpung (དམག་དཔུང་, dmag dpung) : grande armée
Kamag (སྐམ་ མག་, skam mag) : armée de terre
Kangmag (རྐང་དམག་, rkang dmag) : infanterie
Pungde (དཔུང་སྡེ་, dpung sde) : division
Tamag (རྟ་དམག་, rta dmag) : cavalerie
Tsomag (མཚོ་དམག་, mtsho dmag) : marine
Yülmag (ཡུལ་དམག་, yul dmag) : milice
Chushi Gangdrug (ཆུ་བཞི་སྒང་དྲུག་, chu bzhi sgang drug) : 4 rivières, 6 chaînes ; le grand Tibet, nom de la résistance
Tensung Danglang Magar (བསྟན་སྲུང་དྭང་བླངས་དམག་སྒར་, bstan srung dwang blangs dmag sgar) : armée volontaire de défense, littéralement « armée volontaire de gardiens de la foi / doctrine », organisation de résistance


Catégories de noblesse


Kudrag (སྐུ་དྲག་, sku drag) : la noblesse
Depön (སྡེ་དཔོན་, sde dpon) : noblesse d’origine impériale
Gerpa (སྒེར་པ་, sger pa) : petite noblesse
Midrag (མི་དྲག་, mi drag) : grandes familles nobles
Yabzhi (ཡབ་གཞིས་, yab gzhis) : noblesse issue des familles de Dalaï-lamas et Panchen-lamas


Autres termes


Barmag (བར་མག་, bar mag) ou Parmog (པར་མོག་, par mog) : dignitaire bouddhiste de Bactriane, titre bactrien (пραμοκο, пαρμοκο ou пαρομοκο) lui-même dérivé du sanskrit pramukha (प्रमुख, « chef »).
Chagdzöpa (ཕྱག་མཛོད་པ་, phyag mdzod pa) : trésorier
Chikhyab (སྤྱི་ཁྱབ་, spyi khyab) : commissaire chargé d’une mission par le gouvernement
Chila (སྤྱི་བླ་, spyi bla) : les trois premiers gouverneurs régionaux du Bhoutan
Chörje (ཆོས་རྗེ་, chos rje) : « seigneur du dharma », titre de certains grands lamas ou oracles
Dezhib Lekhung (སྡེ་ཞིབ་ལས་ཁུངས་, sde zhib las khungs) : bureau des affaires juridiques
Drabzhi Lontrül Lekhung (གྲྭ་བཞི་གློག་འཕྲུལ་ལས་ཁུངས་, grwa bzhi glog ‘phrul las khungs) : bureau des machines électriques de Drabzhi (« les quatre coins »)
Drogön (འགྲོ་མགོན་, ‘gro mgon ou འགྲོ་དགོན་, ‘gro dgon) : « protecteur des êtres », titre utilisé par certains lamas associés à Avalokiteshvara
Drönyer Chenmo (མགྲོན་གཉེར་ཆེན་མོ་, mgron gnyer chen mo) : « grand chambellan » du Dalaï-lama, en charge du planning des événements officiels, interface avec le Kashag et chef de son secrétariat privé
Dünnadön (མདུན་ན་འདོན་, mdun na ‘don) : haut fonctionnaire / magistrat / juge
Dzongpön (རྫོང་དཔོན་, rdzong dpon) : « chef de forteresse », administrateur local
Garpön (སྒར་དཔོན་, sgar dpon) : gouverneur du Ngari
Gopa (འགོ་པ་, ‘go pa) : titre de certains dzongpön
Gorzhib Lekhung (གོར་ཞིབ་ལས་ཁུངས་, gor zhib las khungs) : bureau des Népalais
Hothogthu (ཧོ་ཐོག་ཐུ་, ho thog thu) ou Huthugthu (ཧུ་ཐུག་ཐུ་, hu thug thu) : titre utilisé pour les incarnations tibéto-mongoles, du mongol khotagt (ᠬᠤᠲᠤᠭᠲᠤ / хутагт, « vénérable » ou « très saint »).
Kashag (བཀའ་ཤག་, bka’ shag) : conseil des ministres, abréviation de Kalön Shag Lhengye (བཀའ་བློན་ཤག་ལྷན་རྒྱས་, bka’ blon shag lhan rgyas)
Kalön Lepar (བཀའ་བློན་, bka’ blon las par) : ministre associé
Katsab (བཀའ་ཚབ་, bka’ tshab) : vice-ministre
Khenchen (མཁན་ཆེན་, mkhan chen) : grand abbé
Korchagpa (སྐོར་འཆག་པ་, skor ‘chag pa) : policier
Labrang Chagdzö (བླ་བྲང་ཕྱག་མཛོད་, bla brang phyag mdzod) : trésor du domaine du gouvernement
Lopön (སློབ་དཔོན་, slob dpon) : maître spirituel, précepteur, assistant du Je Khenpo au Bhoutan
Miwang (མི་དབང་, mi dbang) : « chef des hommes », titre porté par Pholhane et les juges du Ganden Phodrang
Namse Gendzö (རྣམ་སྲས་གན་མཛོད་, rnam sras gan mdzod) : trésor de réserve du gouvernement soumis au Kashag
Nyerpa (གཉེར་པ་, gnyer pa) : gérant / intendant, officiel de certaines principautés
Nyertsang Lekhung (གཉེར་ཚང་ལས་ཁུངས་, gnyer tshang las khungs) : bureau du stock, bureau de la municipalité de Lhassa
Pönlob ou Penlop (དཔོན་སློབ་, dpon slob) : gouverneur régional du Bhoutan. Remplace le titre de chila
Sherpang (གཤེར་དཔང་, gsher dpang) : juge
Shödrung (ཤོད་དྲུང་, shod drung) : fonctionnaire laïc, synonyme de Drungkhor (དྲུང་འཁོར་, drung ‘khor)
Shöpa (ཤོད་པ་, shod pa) : titre de certains dzongpön
Sonam Lekhung (སོ་ནམ་ལས་ཁུངས་, so nam las khungs) : bureau de l’agriculture
Trelde Chakdzö (འཕྲལ་བདེ་ཕྱག་མཛོད་, ‘phral bde phyag mdzod) : trésor privé du Dalaï-lama
Trimkyi Zhelchekhen (ཁྲིམས་ཀྱི་ཞལ་ཆེ་བ་, khrims kyi zhal che mkhan) : « médiateur / juge de la loi », juge d’appel
Tsedrung (རྩེ་དྲུང་, rtse drung) : moine-fonctionnaire
Tsikhang (རྩིས་ཁང་, rtsis khang) : bureau des Finances
Wang (དབང་, dbang) : souverain, roi
Yigtsang Lekhung (ཡིག་ཚང་ལས་ཁུངས་, yig tshang las khungs) : bureau monastique
Zhabdrung (ཞབས་དྲུང་, zhabs drung) : « aux pieds duquel » [on se prosterne], titre de Ngawang Namgyel, moine-souverain du Bhoutan
Zhidö (གཞིས་སྡོད་, gzhis sdod) : intendant gérant un domaine du gouvernement en l’absence de l’officiel en titre
Zhöl Lekhung (ཞོལ་ལས་ཁུངས་, zhol las khungs) : bureau en charge du village au pied du Potala et de dix-huit autres districts environnants
Zimchungpa (གཟིམ་ཆུང་པ་, gzim chung pa) : gardes d’honneur du Dalaï-lama
Zimpön (གཟིམ་དཔོན་, gzim dpon) : assistant des généraux Yasor lors des fêtes du nouvel an

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :