jump to navigation

Dieu de la bible, dieu du coran : entretiens avec Jean-Louis Schlegel / Thomas Römer, Jacqueline Chabbi 09/05/2021

Posted by Rincevent in Mes lectures.
Tags: , , , , , ,
trackback

Urk, je n’aime pas du tout la nouvelle interface de rédaction de WordPress mais j’ai accidentellement trouvé le chemin vers l’éditeur classique, hé hé. Enfin bref, passons. J’avais vu un article évoquant cet ouvrage qui me semblait intéressant, d’autant plus que j’avais apprécié un autre ouvrage de Jacqueline Chabbi, et ai eu la chance de le trouver à la bibliothèque. Dieu de la bible, dieu du coran : entretiens avec Jean-Louis Schlegel de Thomas Römer et Jacqueline Chabbi est paru en 2020 chez Seuil.
ISBN 9782021421361

Dieu de la bible, dieu du coran : entretiens avec Jean-Louis Schlegel / Thomas Römer, Jacqueline Chabbi

Dieu de la bible, dieu du coran / Thomas Römer, Jacqueline Chabbi

Donc, cet ouvrage est en fait une succession d’entretiens entre Jacqueline Chabbi, Thomas Römer et Jean-Louis Schlegel. La première est spécialiste de l’islam, le second de l’ancien testament et le dernier un sociologue des religions. L’ouvrage se divise en trois parties, la première consacrée à la genèse du judaïsme (et, par conséquent, du christianisme), la seconde à celle de l’islam et la dernière sert d’épilogue. J’ai eu un peu de mal à me plonger dans la lecture, le fil de la discussion ne me paraissant initialement pas toujours très clair (mais c’est souvent le cas lors d’une discussion). Néanmoins j’ai été assez intéressé par la première partie qui présentait la naissance du judaïsme dans une perspective historique et critique. N’étant absolument pas porté sur la religion mais ayant malgré tout quelques connaissances de base, j’ai été surpris en découvrant ce que M. Römer décrit comme étant un polythéisme (avec toutes les réticences que le mot inspire aux auteurs) judéen où Yahvé est fils de El, où il possède parfois une épouse, Ashéra, et est vénéré de manière parfois différente selon les lieux. Progressivement, ce qui semble avoir été une divinité de l’orage d’une tribu nomade est importée dans une confédération d’Israël puis se fige peu à peu. Les lieux de culte se réduisent, les autres divinités sont évacuées au profit d’un dieu un mais pas encore unique. On découvre l’essor d’un culte qui subit l’influence des grandes puissances voisines d’Égypte ou de Mésopotamie, qui intègre peu à peu des récits divers et parfois conflictuels mais qui laissent paraître d’anciennes motivations politiques.

Échanges entre les auteurs à l'Institut du Monde Arabe

La seconde partie reprend beaucoup de choses qui se trouvaient déjà dans l’ouvrage de Mme Chabbi mais reste intéressante par l’échange entre celle-ci et ses deux vis-à-vis. Notamment, la mise en perspective de la naissance du coran dans une société relativement proche des civilisations antique mais pourtant très, très différente et très, très prosaïque. Comme elle le rappelle à plusieurs reprises, l’Arabie occidentale où Muhammad à vécu est un espace dangereux et si hostile qu’on n’y a pas le luxe de la théologie (pas de notion de la création ni de vie après la mort) et qu’on y rejette tout ce qui n’est pas garanti par une longue expérience. Il est également intéressant de voir comment ce qui est devenu l’islam revendique une filiation abrahamique qu’elle ne possédait pas au départ, Muhammad faisant d’Abraham le fondateur de la Kaaba en dépit du rejet que lui opposèrent les rabbins des juifs de Médine. Comme elle le mentionne à plusieurs reprise, il ne faut pas lire le coran en le biblisant car les passages bibliques que le coran a récupérés y ont été insérés (le plus souvent reformulés) pour convaincre la société de Muhammad, pas pour valider la bible elle-même.

Au final, ce fut une lecture très rafraichissante qui donne à réfléchir. Mentionnons également que Jacqueline Chabbi maintient une page facebook baptisée Les mots du coran, où elle décrypte le langage et la terminologie utilisée dans le livre saint. Elle possède également sa chaîne youtube.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :