jump to navigation

Les blasons : art et langage héraldiques / Pierre Jaillard 09/06/2017

Posted by Rincevent in Mes lectures.
Tags: , ,
trackback

Voilà un titre que j’avais repéré il y a quelques années en librairie et qui m’avait bien plu. Les blasons : art et langage héraldiques de Pierre Jaillard est paru en 2013 chez Hachette.

Les blasons : art et langage héraldiques / Pierre Jaillard

Les blasons : art et langage héraldiques / Pierre Jaillard

Ce livre de taille raisonnable (moins de trois cent pages) est un manuel d’héraldique qui permet d’en comprendre tant le vocabulaire que les principes et d’en découvrir le contexte d’apparition et les évolutions historiques. Nous découvrons donc l’origine des armoiries qui, de signes de reconnaissance militaires deviennent vite marqueurs de reconnaissance sociale et signes d’identité. Puis vient la présentation tout ce qui donne à l’héraldique son goût suranné mais distrayant : les positions dans l’écu, les pièces honorables (formes géométriques) modifiables à volonté et qui furent les motifs les plus simples et les plus anciens, les meubles (objets rajoutés au dessin) dont la variété offre des possibilités infinies, etc. L’auteur prend soin de nous expliquer aussi souvent que possible l’étymologie des mots utilisés, une approche fort utile étant donné la nature de jargon archaïsant du blason par rapport à la langue française actuelle. Comme on peut le découvrir, les subtilités linguistiques abondent car blasonner (décrire) des armoiries nécessite d’utiliser une langue aussi concise que précise, autant pour éviter des longueurs inutiles que des erreurs d’interprétation dans la représentation d’un écu. Ce qui est d’autant plus aisé que la langue du blason n’a pas évité synonymes et redondances, pour ne pas parler de vilaines surprises. Notamment le terme « sinople » qui, s’il désigne aujourd’hui la couleur verte, a d’abord désigné le rouge avant de basculer de l’un à l’autre entre les XIIIe et XIVe siècles. Les éléments extérieurs (couronnes, cimiers, manteaux, etc.) sont également présentés et expliqués, ce qui m’a permis de découvrir la différence entre le cri (cri de guerre qui peut apparaître sur un parchemin au-dessus des armoiries) et la devise (phrase plus personnelle qui apparaît en-dessous). En fin d’ouvrage, l’auteur se penche plus spécialement sur le langage utilisé dans le blason, nous présente une sélection de blasonnements de personnes ou lieux connus, avant de terminer sur l’héritage culturel des armoiries.

C’était une lecture agréable, et même si toutes les figures énoncées ne sont pas illustrées, une recherche internet permettra de se faire une idée. Pour m’intéresser un peu à l’héraldique depuis pas mal de temps, il me semble que l’ouvrage est relativement exhaustif (sachant que de toutes façons les auteurs ne s’accordent pas forcément sur la définition de certains termes), mentionnant notamment les couleurs, partitions ou meubles rares qui peuvent apparaître dans d’autres pays d’Europe. Bref, de quoi permettre à quelqu’un qui se plongerait dans la généalogie de s’y retrouver dans un vocabulaire qui serait autrement assez obscur voire impénétrable.

N’hésitez pas à explorer mes liens sur l’héraldique (colonne de droite).

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :