jump to navigation

La science du Disque-Monde III : l’horloge de Darwin / Terry Pratchett, Ian Stewart & Jack Cohen 22/08/2014

Posted by Rincevent in Mes lectures, Terry Pratchett.
Tags: , , , ,
trackback

C’est avec un peu de retard que j’ai finalement lu le troisième tome des Sciences du Disque-Monde (lire le billet sur le tome 2), intitulé La science du Disque-Monde III : l’horloge de Darwin, toujours coécrit par Terry Pratchett, Ian Stewart et Jack Cohen, et paru en début d’année chez l’Atalante.

La science du Disque-Monde III : l'horloge de Darwin / Terry Pratchett, Ian Stewart & Jack Cohen

La science du Disque-Monde III : l’horloge de Darwin / Terry Pratchett, Ian Stewart & Jack Cohen

Pour rappel, les Sciences du Disque-Monde sont des tomes particuliers alternant chapitres de vulgarisation scientifique et chapitres de fiction, les uns explicitant ou approfondissant les seconds. Dans le premier tome, l’Université de l’Invisible, haut lieu de la magie professionnelle (masculine) du Disque-Monde avait vu la création d’un univers miniature lors d’un accident magique de grande ampleur. Les mages peuplant l’établissement l’avaient gardé sous verre parce que ça faisait joli, et avaient été fort étonnés de voir émerger un univers semblable au nôtre, un univers dépourvu de magie et de narrativium, mais où la gravité donnait aux mondes la forme de boules. Le deuxième tome les avait vu obligés d’intervenir dans cet univers car le développement de l’espèce humaine y avait été compromis.

Une fois de plus, nos mages grassouillets et satisfaits de l’être se voient obligés d’intervenir dans la vie de leur création. Lorsqu’ils avaient laissé l’humanité la dernière fois, elle avait su, grâce à leurs chaotiques interventions, quitter la planète avant une extinction massive. Mais patatras ! Sans que quiconque sache pourquoi, cette ligne temporelle a cessé d’exister, et l’univers du Globe-Monde ne connait plus que des avenirs où l’humanité meurt avant d’avoir pu découvrir à temps comment partir. S’estimant légèrement responsables de cet univers, et n’ayant pas grand chose à faire de toute façon, nos mages vont s’efforcer de rétablir une ligne temporelle décente. Et pour ça, il va falloir aider quand ce n’est pas carrément pousser un dénommé Darwin a faire un célèbre voyage et à en revenir sans encombre pour qu’il puisse écrire un livre dont l’impact assurera un espoir de survie à l’humanité plusieurs siècles plus tard.

Comme pour les précédents (quoiqu’un peu moins, finalement), j’ai sauté certains chapitres de sciences dures. Même si c’est de la vulgarisation, j’ai eu beaucoup de mal même si je concède que j’en ai eu moins avec les premiers grâce aux vidéos récentes d’e-penser dont certaines abordaient des thèmes abordés comme la relativité ou l’inversion des pôles (regardez-les ici, c’est juste excellent !). Du reste, les chapitres scientifiques n’abordaient pas que les sciences dures, mais aussi les sciences de la vie, normal vu le thème, et un peu de sciences humaines avec lesquelles j’ai plus d’affinités. En ce qui concerne l’histoire elle-même, comme les autres elle est très simple en raison du nombre réduit de pages, mais permet de retrouver notre faculté face à un univers terriblement dépaysant que leur distraction met indirectement en péril.

Discutez-en sur le Vademecum-dm.com, forum consacré à Terry Pratchett !

Advertisements

Commentaires»

1. Une poule sur un mur - 26/08/2014

Merci pour votre compte rendu, c’est toujours un plaisir de vous lire…..

Rincevent - 26/08/2014

Et merci à vous de me lire, moi. 😉


Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :