jump to navigation

Les Dalaï-lamas : les 14 réincarnations du bodhisattva Avalokitesvara / Martin Brauen 23/08/2009

Posted by Rincevent in Le Tibet, Mes lectures.
Tags: , , , , ,
trackback

Voilà un livre que j’ai déjà depuis un moment mais dont je n’avais pas encore parlé sur le blog. Les Dalaï-lamas : les 14 réincarnations du bodhisattva Avalokitesvara dirigé par Martin Brauen, paru en 2005 chez Favre est en fait tiré d’une exposition initiée par le musée ethnologique de l’université de Zurich. Seize auteurs, tous universitaires œuvrant dans le domaine de la tibétologie ont contribué à la rédaction de ce livre très richement illustré. Lire aussi le billet sur les Dalaï-lamas d’Hugh Richardson.

Les dalaï-lamas : les 14 réincarnations du bodhisattva Avalokitesvara / Martin Brauen

Les dalaï-lamas : les 14 réincarnations du bodhisattva Avalokitesvara / Martin Brauen

Comme son titre l’indique, l’ouvrage étudie en détail la lignée des Dalaï-lamas, les auteurs étudiant chacun d’entre eux en détail. L’introduction comprend la retranscription de l’actuel Dalaï-lama qui développa à l’auteur sa vision de sa lignée et de l’histoire tibétaine, vision qui ne coïncide pas forcément avec celle des universitaires, on ne saurait s’en étonner. Le premier chapitre analyse plus particulièrement le concept des Tülkus (enfants reconnus comme les réincarnations d’un lama décédé et/ou les émanations d’une déité bouddhique). Il présente les précédents historiques où des lamas tibétains s’étaient liés à des Mongols puis explique la diffusion du culte d’Avalokiteshvara, aujourd’hui saint patron du Tibet, et comment le concept d’enfants réincarnés s’est popularisé au Tibet. Suivent les articles des Dalaï-lamas. Le douzième chapitre étudie les relations entre le XIVe Dalaï-lama issu du Tibet ancien et le monde moderne, la façon dont il s’est adapté et a adapté ses discours à celui-ci, et les différences de perception qui subsistent. L’auteur prend l’exemple de la divinité Dorje Shukden, dont le Dalaï-lama avait interdit la vénération, pour montrer le décalage entre la conception idéalisée d’un religieux tolérant et adepte d’une spiritualité sans fioriture qu’on les Occidentaux, et la réalité d’un Dalaï-lama traditionaliste vénérant diverses divinités.

Le treizième chapitre aborde la relation liant les Dalaï-lamas aux Panchen-lamas. Le premier à avoir reçu ce titre du Dalaï-lama était son maître spirituel, par ailleurs abbé de Trashilhünpo et déjà issu d’une lignée d’incarnations qui furent donc rétroactivement intégrées à la nouvelle lignée. Celle-ci fut par la suite l’objet de manipulations étrangères qui tentèrent de contrer le pouvoir des Dalaï-lamas en soutenant celui des Panchen-lamas. Du reste, ceux-ci durent parfois assumer des tâches politiques lors de situation de crise. Le quatorzième chapitre présente les déités protectrices des Dalaï-lamas. Il en ressort que si certaines d’entre elles ont été plus vénérées que d’autres (Palden Lhamo, Dorje Drakden…), leur statut de protecteur dépend du choix de chaque Dalaï-lama. Le quinzième chapitre retrace les différentes perceptions qu’ont pu avoir les Occidentaux de la lignée au fil du temps. Le seizième chapitre présente sept thangka (peintures religieuses) montrant des Dalaï-lamas, l’ouvrage étant accompagné d’un dépliant représentant les œuvres d’un coté (l’autre coté portant une frise chronologique avec les règnes des Dalaï-lamas, Panchen-lamas, empereurs de Chine et Khan mongols). Le dix-septième chapitre, assez original, montre comment le développement d’institutions étatiques au Tibet a contribué à une codification du style des lettres et de la langue administrative. Il faut croire que partout dans le multivers la présentation d’un rapport compte plus que son contenu… Enfin, le dernier chapitre présente pour chaque Dalaï-lama quelques exemples de représentations artistiques. Il explique notamment que celles-ci étaient franchement dépersonnifiée et semblables : on représente UN Dalaï-lama et non le IVe ou le VIIe (sauf le Ve, politiquement très important, et les XIIIe et XIVe qui furent photographiés).

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :