jump to navigation

Les Ambans et assistants Ambans du Tibet (1727-1912) : quelques observations statistiques / Josef Kolmaš 25/05/2009

Posted by Rincevent in History of Tibet / Alex McKay.
Tags: , ,
trackback

Article sur Google books

Voilà un court article qui nous présente succinctement les Ambans et leurs assistants. Les Ambans étaient des hauts-fonctionnaires nommés par Pékin auprès du gouvernement tibétain et chargés de veiller sur la situation du pays. Avec le temps, leurs prérogatives s’étoffèrent et ils exercèrent une influence de plus en plus forte sur les décisions du gouvernement de Lhassa, voire même son organisation. La période étudiée a connu 173 nominations de résidents et vice-résidents, mais plusieurs nominations ne furent que théoriques, la personne désignée n’ayant pas réellement occupé son poste. Il n’y eut donc que 135 représentants de la Chine au Tibet. Jusqu’en 1750, le nombre et le rang de ces résidents n’étaient pas fixés, ce n’est qu’après que fut instauré un système associant deux résidents. L’Amban et son assistant étaient relevés tous les trois ans, avec un roulement.

Les personnels envoyés étaient très majoritairement recrutés dans les noblesses mandchoues et mongoles et étaient des officiers militaires ou civils expérimentés. Très peu se sont attachés au Tibet, la majorité préférant revenir en Chine dès que possible. On connait l’affiliation à une des huit bannières constituant l’organisation socio-politico-militaire de l’empire de Chine pour la quasi-totalité : 70% étaient mandchous, 22% mongols et 7% chinois. Notons que ces derniers ne seront nommés qu’à partir de 1833-1834. Plusieurs d’entre eux ont occupé le poste plusieurs fois d’affilée et/ou ont commencé en tant que vice-résident avant de grimper en grade. Beaucoup ne sont pas entrés en fonction pour une raison ou une autre (révocation, accident en route, problème de santé), quelques uns sont morts avant ou au cours de leur mandat. Après avoir servi au Tibet, et s’ils ne sont pas passé d’assistant à amban en titre, ces fonctionnaires sont généralement nommés à de hauts postes à Pékin ou dans les administrations provinciales. Au moins quinze d’entre eux ont laissé des témoignages écrits de leurs séjours au Tibet.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :