jump to navigation

La science du Disque-Monde II : le globe / Terry Pratchett, Ian Stewart & Jack Cohen 10/05/2009

Posted by Rincevent in Mes lectures, Terry Pratchett.
Tags: , , , ,
trackback

Tiens, ça faisait longtemps que je m’étais pas fait un petit Pratchett. J’avais précommandé celui-ci, et l’ai reçu la semaine dernière. Comme la plupart du temps, je n’ai mis que deux jours à le lire. (lire le billet sur le tome 3)

XXXXXXXXXXXXXXXX

La science du Disque-Monde II - Le Globe / Terry Pratchett, Ian Stewart & Jack Cohen

Toujours publié chez L’Atalante, ce bouquin est un tome particulier qu’on peut insérer dans la série du Disque-Monde si on y tient. Sa particularité est qu’il alterne chapitres romancés et chapitres de vulgarisation scientifique. Dans le volume précédent, La science du Disque-Monde, Terry Pratchett et ses comparses Ian Stewart et Jack Cohen nous avaient montré comment l’utilisation d’un accélérateur de particules magiques avait accidentellement généré un univers. Cet univers étrange, dépourvu de magie et de narrativium, ce qui fait en sorte que les bons gagnent à la fin, était sous l’emprise de lois physiques. Les mages purent ainsi assister à la formation d’une planète tournant autour de son soleil (quelle absurdité !) et en avançant dans le temps, découvrir que les habitants non-identifiés avaient fuit une destruction certaine par un ascenseur spatial. Comme à leur habitude, ils s’étaient lassés et étaient partis manger.

Dans ce tome, nos mages découvrent que les Elfes, race vivant dans un univers parasite au Disque-Monde s’étaient introduit sur le Globe-Monde et avait modifié son passé, ce qui avait pour conséquence d’entraver le développement de l’espèce humaine. Car, et oui, les Elfes sont une espèce malveillante qui se nourrit des peurs des êtres humains, et non pas de nobles et magnifiques êtres. Ça c’est l’image qu’il projette dans l’esprit des humains grâce à leur aptitude, le « gueulamour ». Nos mages (moins l’Économe resté chez sa tante) vont donc chercher à rétablir la situation en se rendant directement sur le Globe-Monde en empruntant l’espace B, l’espace qui relie toutes les bibliothèques du Multivers et où se trouvent tous les livres écrits , pas encore écrits ou qui auraient pu être écrits. Et où il n’y a jamais assez de place sur les rayonnages.

Les passages scientifiques évoquent ici la formation de l’esprit humain, sous toutes ses coutures. Qu’est-ce qu’un esprit, comment avons-nous acquis une mémoire, comment nos perceptions nous ont permis de développer l’art et la réflexion… Bon, honnêtement j’ai parfois sauté certains passages un peu chiants, mais je l’avais fait aussi pour le précédent. L’histoire est sympa mais ne casse pas des briques pour autant,quoique la partie de paintball du début soit assez énorme et l’idée pour déguiser le Bibliothécaire soit tout bonnement… excellente. C’est surtout une occasion de revoir les membres de l’Université de L’Invisible ayant maintenant « intégré » Rincevent.

Discutez-en sur le Vademecum-dm.com, forum consacré à Terry Pratchett !

Advertisements

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :