jump to navigation

De la dissémination de la croyance au Dalaï-lama en tant que manifestation du bodhisattva Avalokiteshvara / Ishihama Yumiko 17/04/2009

Posted by Rincevent in History of Tibet / Alex McKay.
Tags: , , ,
trackback

Article sur Google books

Pas mal. Cet article raconte comment le Ve Dalaï-lama (1617-1682), qui fut porté au pouvoir en 1642 par le Mongol Gushri Khan (1582-1655), réussit à s’émanciper à la fois de son protecteur et du régent chargé du pouvoir temporel. Au départ, le grand lama ne doit cette chance qu’au fait qu’une faction mongole a aidé son école dans sa lutte politique contre les princes du Tsang alliés aux Karmapa (ou plutôt aux numéros 2 de l’école, les Shamarpa étant semble-t-il plus travaillés par l’attrait du pouvoir que leurs supérieurs). L’authenticité du récit des événements de 1642 est toutefois sujette à caution, car la seule source disponible est l’autobiographie du Ve Dalaï-lama.

Ngawang Lobsang Gyatso (1617-1682), cinquième Dalaï-lama © Rigpa wiki

Ngawang Lobsang Gyatso (1617-1682), cinquième Dalaï-lama © Rigpa wiki

© Rigpa Wiki
Quoi qu’il en soit, l’autorité du nouveau dirigeant mis du temps à s’imposer. En effet, la comparaison de documents écrits à différentes époques permet de mesurer la balance des pouvoirs entre les deux dirigeants et le desi (régent), Sangye Gyatso (1653-1705). Si en 1643 le Dalaï-lama ne semble pas en mesure d’imposer son autorité, dix ans plus tard un code légal le met clairement en avant et les deux autres ne sont plus que des faire-valoirs. En 1681, c’est le régent lui-même qui décrit le Dalaï-lama comme le protecteur du Tibet. Ce dernier assume à la fois les pouvoirs temporels et spirituels, détermine les tâches urgentes, nomme des fonctionnaires. Sa suprématie est claire, et Gushri Khan n’est mentionné que comme le donataire du Tibet. Cette vision est d’ailleurs partagée par la dynastie chinoise des Qing qui ne perçoit aussi le régent que comme un bureaucrate au service du Dalaï-lama.

Gushri Khan (1582-1655) - Wikicommons

Gushri Khan (1582-1655) - Wikicommons

Mme Ishihama nous explique que le Dalaï-lama n’a pu conquérir le pouvoir réel qu’en s’associant à deux figures de taille : le bodhisattva Avalokiteshvara lui-même, et feu le premier empereur Songtsen Gampo. En ce qui concerne le premier, il était déjà considéré comme saint-patron du Tibet (comme évoqué ici) dès le XIIe siècle. Le Ve Dalaï-lama n’a donc eu de cesse de raccrocher sa lignée au personnage, faisant de ses précédentes incarnations des émanations du bodhisattva, association d’autant plus facile que le saint est réputé pour ses innombrables incarnations. Il diffusa l’idée par le texte en faisant imprimer en nombre des biographies de prédécesseurs par des ateliers d’imprimerie de son école. Il utilisa aussi l’image en faisant peindre ses prédécesseurs dans les salles de rassemblement de divers monastères. En pratique, il multiplia les rituels dédiés d’une façon ou d’une autre à Avalokiteshvara à partir de 1642, ceux-ci culminant particulièrement lors de son voyage en Chine de 1652-1653. Il initiait alors religieusement un public nombreux constitué de diverses nationalités et origines sociales, popularisant ainsi cette idée.

Desi Sangye Gyatso (1653-1705) © Himalayanart

Desi Sangye Gyatso (1653-1705) © Himalayanart

Afin d’enfoncer le clou et de se raccrocher aussi à Songtsen Gampo (lui-même aussi vu comme une émanation d’Avalokiteshvara), il fit bâtir sur les conseils de son maître un temple dédié à la divinité sur le mot Marpori près de Lhassa. En 1645, l’image de celle-ci fut installée en grande pompe dans le lieu qui fournira la base du Potala (le palais blanc fut terminé en 1648). Enfin, le Dalaï-lama entrepris de faire restaurer des sites associés à Songtsen Gampo : monastères de Samye et de Tradruk, et surtout la tombe impériale.

Advertisements

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :