jump to navigation

Une chronologie des événements de l’histoire du Ngari Korsum (Xe-XVe siècles) / Roberto Vitali 24/11/2008

Posted by Rincevent in History of Tibet / Alex McKay.
Tags: , , ,
trackback

Article sur Google books

Avec ce chapitre on reste dans l’ouest du Tibet. Ngari korsum, littéralement « les trois districts du domaine royal », est une expression assez vague qui désigne le grand ouest tibétain, comprenant entre autres les royaumes de Guge, Ladakh et Purang. Suivant les auteurs, le Ngari déborde donc parfois du Tibet proprement dit pour couvrir le Tibet culturel en territoire indien ou népalais.

L’article présenté ici a été rédigé spécialement pour l’ouvrage, à la différence de la plupart des autres qui avaient déjà été publiés en monographie ou dans des revues savantes. L’auteur a pris le parti de présenter le sujet sous la forme d’un tentsi. Comme il l’explique, les ouvrages tibétains comprennent souvent des chronologies détaillant les événements évoqués. Il a donc décidé de faire de même. À la différence des chronologies qu’on trouve dans nos ouvrages, généralement succintes (du style 1422 : Untel III promulgue le décret antipellicule, 1424 : L’assassinat de Jacob Chevelu lance l’insurrection des Dreadlocks), cette chronologie prend son temps (mouarf) pour énumérer les événements, parfois en deux ou trois paragraphes. Bon honnêtement, j’ai trouvé ça un peu indigeste et je suis pas allé jusqu’au bout. L’article est découpé comme suit :

La fondation du royaume de Ngari Korsum (905-984)
Le tenpa chyidar [seconde diffusion du bouddhisme] au Ngari Korsum (986-1098)
Fin du tenpa chyidar dans le Haut Tibet occidental et la décadence du Ngari Korsum (1102-1193)
La période Kagyupa du Ngari Korsum (1195-1265)
Le Ngari Korsum sous les Sakyapa (1277-1363)
Résurgence du Ngari Korsum (1372-1420)
L’apparition des Gelugpa au Ngari Korsum (1424-1499)

Frise chronologique des royaumes du Ngari Korsum ou Tibet occidental (900-1510)

Frise chronologique des royaumes du Ngari Korsum ou Tibet occidental (900-1510)

EDIT : finalement, je l’ai lu ce chapitre. Au départ je me suis juste dit, tiens je vais me faire une généalogie des rois de Guge et Purang. Du coup je suis allé jusqu’au bout. Les parallèles avec le Moyen-Âge européen sont frappant. C’est une suite de guerre presque ininterrompues : on a des invasions extérieures, venues de l’Inde ou des cités-États ouïghoures, et beaucoup, beaucoup de guerres locales ayant opposé le Guge à ses voisins. Le Ladakh voisin apparait très souvent morcelé entre diverses factions et lignées rivales, sans compter ses difficultés locales : populations sardes cherchant ponctuellement à reprendre le pouvoir, arrivée de l’islam, voisins hindous turbulents… Le Guge quant à lui, connaitra aussi quelques hoquets dynastiques qui entraineront généralement la division du royaume entre différentes lignées. C’est de cette manière que le Purang a pu se reconstituer au XIe siècle à la faveur d’une usurpation du trône de Guge. On notera bien entendu ses incursions temporaires au Yatse.

La politique internationale joue bien entendu puisque ce qui touche le Tibet central finit par toucher ses marges, ainsi quand les Sakyapa arrivent au pouvoir, les rois de Gungthang qui sont leurs clients en profitent pour s’agrandir, mais les siècles suivants voient des nomades se déchirer pour le contrôle de la région. Au final, l’une de ces factions prend le contrôle du Mustang d’où elle imposera sa suzeraineté au Purang. (voir note suivante)

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :