jump to navigation

L’étude du bön en Occident : passé, présent et futur / Per Kværne 03/06/2008

Posted by Rincevent in History of Tibet / Alex McKay.
Tags: ,
trackback

Article sur Google books

Wouhou, un chapitre triple X ! Ça va être super chaud, promis ! Mais à défaut de cochoncetés qui ferait bondir l’abbé Langélusse, on va se rabattre sur tonton Per… Non content d’avoir un nom qu’on sait pas comment ça se prononce, Per nous ponds un article sur l’historiographie du bön.

Per Kærne commence d’abord par nous rappeler que les savants occidentaux ont en premier lieu fait connaissance avec le bön via les textes bouddhistes et en ayant quelques idées préconçues. Ainsi les pionniers de ce champ d’études avaient assez tendance à considérer les adeptes de cette religion comme animistes et chamanistes. De plus, ils ont adopté la vision bouddhiste (et partiale) selon laquelle le bön aurait pompé sur la concurrence, tout en en déformant les principes (le bön étant vu comme une version « sataniste » du bouddhisme). Le schéma historique proposé était le suivant : religion animiste (1), émergence d’une caste sacerdotale et d’une doctrine (2) et enfin pompage massif du bouddhisme de la part de religieux (3).

Dans les années 1950 et 1960, les savants occidentaux rencontrent enfin leurs premiers bönpo et peuvent confronter leurs connaissance avec les traditions et textes de ces derniers. On s’affranchit de la vision bouddhiste et on découvre le point de vue des intéressés. En parallèle, on commence à penser que le bön pourrait être une forme de bouddhisme venue de l’étranger, notamment proche de la tradition la plus ancienne du bouddhisme tibétain. Le bön, d’hérétique, devient plutôt « exotique ». En 1962, Rolf Stein innove en distinguant les croyances traditionnelles (la religion sans nom) du bön.

Dans les années 1970 apparaissent de nouvelles questions : faute de connaissances sur la situation religieuse au Tibet à l’époque impériale, il est impossible de définir précisément les relations entre ses différents constituants. De plus, on se rend finalement compte que les bouddhistes ont aussi pompé sur les bönpo ! Par la suite la chronologie est revue : religion originelle (1), religion de cour reposant sur des prêtres bön ou shen peut-être influencés par la phase précédente (2), bön contemporain et quasi-bouddhiste. Une autre version est possible pour l’auteur : religion pré-bouddhiste autochtone, culte impérial, religion sans nom populaire, bön contemporain.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :