jump to navigation

Une note sur les mégalithes tibétains / Alexander W. Macdonald 21/08/2007

Posted by Rincevent in History of Tibet / Alex McKay.
Tags: , ,
trackback

Article sur Google books

Après avoir évoqué les mythes d’origine des premiers clans tibétains et leur possibles migrations de l’actuel Qinghaï vers l’Himalaya, le troisième article de l’ouvrage d’Alex McKay est un article ayant trait à l’archéologie. La préhistoire du Tibet se perd dans le mythe, et l’isolement du pays (du moins son éloignement par rapport aux scientifiques occidentaux) depuis plus d’un siècle a limité les recherches archéologiques systématiques.

Alexander Macdonald nous explique qu’il y a trois sortes de mégalithes au Tibet : des menhirs, des cromlechs ainsi que des alignements. Les sanctuaires consistaient en autels ou lhatho (deux grandes pierres surmontées d’une troisième formant une arche), souvent regroupés en haut de montagnes ou de collines. À Doring se trouve un alignement de 18 rangées est-ouest terminées par un cromlech renfermant deux menhirs et un autel. Ces monuments étaient utilisés pour commémorer les morts, occasion de fêtes comprenant des sacrifices humains. Des tombes néolithiques s’y trouvent et il se pourrait que les mégalithes aient été utilisés par le bön.

Un lhatho au Zangskar © Michel (mgyalo sur picasa)

Un lhatho au Zangskar © Michel (mgyalo sur picasa)

Les lhatho (ལྷ་ཐོ་, lha tho) situés dans des cols de montagne étaient liés aux cultes de divinités locales et servaient de monuments rituels symbolisant le cosmos et servant à maintenir le cours des saisons. Les liens possibles entre les lieux dédiés aux morts et les lieux de rituels ne suffisent pas à prouver l’existence de liens culturels entre l’est et l’ouest.

Les mégalithes sont généralement appelés doring (རྡོ་རིང་, rdo ring). Ceux situés sur les tombes royales servaient à rappeler la possession du sol et étaient le symbole de la loi. Les forces du chaos sont soumises à un nouvel ordre donnant l’accès aux cieux. De manière générale, cela rejoint le fait qu’ailleurs les mégalithes sont liés à la vie après la mort et étaient utilisés pour protéger l’esprit du défunt des forces hostiles (vie éternelle, tout ça…) tout en gardant le contact avec lui. Le monument assure la vie dans l’au-delà tout en le gardant vivant auprès de ses descendants.

Doring dans le village administratif de Zhöl, au pied du Potala © The Tibet Album

Doring dans le village administratif de Zhöl, au pied du Potala © The Tibet Album

Il y a également un lien avec le symbole phallique de la fertilité qui passe par l’interaction pluie-sol-monde souterrain. Le pilier est centre du monde et en assure la stabilité.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Vous avez quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :